2015

2015/07/13 - Communiqué de presse du CDGM (nombre de postes de GM pour 2015 - 2016)

Communiqué de presse

Après l’annonce par le Ministère de 68 postes d’internes en gynécologie médicale

Nous venons d’apprendre l’ouverture de 68 postes pour la Gynécologie médicale à l’issue de l’Examen Classant National pour l’année 2015-2016.

Ce sont ainsi 68 nouveaux gynécologues médicaux qui vont être formés, 20 de plus que cette année, et nous nous félicitons de cette progression après tous les efforts qui l’ont amenée.

L’action continue et tenace du CDGM appuyée sur la mobilisation des femmes, le sérieux et l’énergie des universitaires en charge de la formation, ainsi que la conviction des parlementaires de toute sensibilité qui ont estimé nécessaire d’intervenir à nouveau concernant cette question vitale pour la santé des femmes, ont obtenu ce résultat. Ainsi a donc été concrétisé l’engagement d’écouter les universitaires pris le 4 mars dernier par le Ministère lors de l’audience du CDGM.

Le CDGM aujourd’hui ne saurait assez insister sur l’importance pour la santé des femmes du rétablissement en 2003 de la formation à la gynécologie médicale, avec le DES, après 17 années de suppression.

Et il ne saurait assez insister aujourd’hui, après la progression due aux mesures prises, sur l’ampleur et l’urgence des mesures à prendre par les pouvoirs publics en termes de nombre de postes garants de la formation de nouveaux gynécologues médicaux.

Car c’est maintenant que la pénurie de ces spécialistes, conséquence de toutes ces années sans formation et du peu de postes créés, va se faire sentir encore plus cruellement pour les femmes, et risque de s’installer, du fait du départ à la retraite de toute une génération de gynécologues médicaux.

Le CDGM depuis 1997 agit pour le rétablissement, puis la défense et la pérennisation d’une spécialité indispensable pour la santé et la qualité de vie des femmes, spécialité dont la place n’est plus contestée aujourd’hui. Il va continuer son action pour que toutes les femmes qui le souhaitent, et les jeunes filles en particulier, puissent avoir accès tout au long de leur vie au suivi gynécologique assuré par le médecin spécialiste qu’est le gynécologue médical.

Le 13 juillet 2015.



Dans la même rubrique...
  • AGENDA 2015
  • 2015/07/13 - Communiqué de presse du CDGM (nombre de postes de GM pour 2015 - 2016)
  • (Cette rubrique ne contient pas d'autres articles.)