Quelques articles

2008/11/08 - Parents

Les gynécologues de moins en moins nombreux

-  En France, le nombre de gynécologues médicaux pourrait passer d’environ 1 900 praticiens à 600 d’ici 2015. Selon le Comité de défense de la gynécologie médicale (CDGM), cette pénurie est due à un manque de moyens concernant leur formation. Le nombre de postes en internat stagne en effet à 20 par an, alors qu’il en faudrait 130 pour renouveler ceux en exercice. Un récent sondage* montre pourtant que la plupart des Françaises choisissent d’être suivies par un gynécologue (70 %), et surtout par un gynécologue médical (47%), plutôt que par un médecin généraliste (15 %). Rappelons que la gynécologie médicale, contrairement à la gynécologie obstétrique, ne prend en charge ni la chirurgie, ni les accouchements.

  • Réalisé par l’Institut BVA pour la Fédération nationale des collèges de gynécologie médicale (FNCGM) auprès de 1030 femmes âgées de 15 à 75 ans. Voir aussi notre dossier « Sage-femme ou obstétricien : comment choisir ? » (06 Novembre 2008)